ASSOCIATION MILLE ET UN FILS

Association loi 1901 - Thoiry 78770

  • Icône sociale YouTube
  • Facebook Social Icon
  • Flickr Social Icon

© 2019 - Droits réservés à l'Association Mille et Un Fils de Thoiry

Le Musée des Beaux-Arts et de la Dentelle d'Alençon



Les dentellières restées en île de France en ce mois d’août ce sont retrouvées à Thoiry, mais pour partir vers Alençon et ma découverte de la dentelle à l’aiguille, inconnue dans notre groupe….


Arrivées vers midi, nous avons tout d’abord pique-niqué dans le parc des promenades, investi par « Alençon-plage » cet été…Puis nous nous sommes dirigées vers le musée des beaux-arts et de la dentelle. (Le musée de la dentelle d’Alençon est inclus dans le musée des beaux-arts. )


Nous avons d’abord admiré l’exposition temporaire « Jolies ornaises » accompagnées par une agréable conférencière qui expliquait la naissance du point d’Alençon et la petite différence avec la ville « rivale » d’Argentan… C’est vrai qu’il faut être un(e ) fin(e) connaisseur(se) pour faire la différence entre ces deux merveilles…


(vidéo des différentes photos prises lors de la visite)

Puis visite du reste du Musée. Pour nous, c’était surtout le second étage et sa section dentelle qui nous intéressaient. Ces salles sont plus particulièrement consacrée à la dentelle au Point d’Alençon, mais offre une petite histoire de la dentelle …..qui nous vient de Venise. Louis XIV, mécontent de constater que le prix exorbitant des dentelles étrangères grevait sa balance commerciale, décida que certaines villes devraient avoir une manufacture de dentelles qui auraient le monopole sur le commerce de celles-ci : parmi elle, Alençon….


Trois siècles plus tard, Alençon est la seule ville qui garde encore la fabrication d’une dentelle unique au monde : elle est réalisée avec une aiguille et du fil de coton blanc d’Egypte. Un cm² nécessite entre 7 et 15 heures de travail !




Aujourd’hui, seules dix dentellières connaissent et maîtrisent les dix étapes nécessaires à la réalisation d’une dentelle en Point d’Alençon. Elles œuvrent au sein de l’Atelier conservatoire national du Point d’Alençon, rattaché au Mobilier national. Cet atelier a pour vocation de conserver et transmettre ce savoir-faire, inscrit depuis 2010 sur la Liste représentative du Patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco.


On peut aussi voir quelques exemplaires des grandes dentelles européennes que ce soit à l’aiguille, aux fuseaux ou même mécanique : on peut admirer de nombreuses pièces, du XVIIème siècle à nos jours.

Nous y avons passé trois heures….et nous n’avons pas vu le temps passer : nous ne comptons pas notre temps, comme des dentellières que nous sommes…


A bientôt pour une nouvelle visite autour des mille et un fils <3

9 vues